Remédier à à vos douleurs dorsales avec un massage

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on skype
Skype

Vous souffrez de douleurs lancinantes dans le dos et vous ne savez pas pourquoi ? Il existe, en effet, plusieurs causes de lombalgie qu’il importe de connaître. Voici quelques informations qui vous aideront peut-être à faire le point sur ces douleurs, à en trouver la cause et peut-être même à y remédier. De nombreuses solutions peuvent ainsi s’offrir à vous, comme le massage minceur.

Les différentes causes du mal de dos

Les problèmes de lombalgie mécanique, notamment l’arthrose, la malformation de la colonne vertébrale ou l’ostéoporose, sont liés au tassement des vertèbres et aux douleurs dorsales suite à une grossesse ou à un accouchement difficile.

En outre, les problèmes causés par des chocs, dits traumatismes lombosciatiques, dus à des mouvements violents, accidents… peuvent provoquer une fracture des vertèbres. Par ailleurs, il y a également les problèmes inflammatoires ou infectieux causés par la spondylarthrite et une infection d’un nerf du dos par le virus de la varicelle, entre autres.

Notons que certains problèmes de dos peuvent aussi être causés par des organes internes en mauvais état, tels que le foie, les coliques néphrétiques (reins) ou bien le pancréas. Nous pouvons, en outre, souffrir de douleur fonctionnelle qui est un mal sans cause organique, notamment les douleurs dorsales en période de menstruations ou les troubles psychiques.

En quoi le massage peut-il être un plus ?

Un professionnel du massage sera à même de répondre à certaines de vos douleurs, notamment musculaire. A côté de cela, si son massage vous aide à perdre du poids, cela sera également une charge en moins pour vos os ou vos articulations.

Avant quoi que ce soit, prenez le temps d’en discuter avec votre professionnel. De cette manière, vous êtes certains de profiter des bonnes prestations. Le massage n’est pas une solution miraculeuse et ne donnera pas forcément des effets positifs en fonction de votre pathologie. Vous l’aurez compris, il sera préférable d’en parler directement à vos spécialistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *