Zoom sur la médecine holistique

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Même si la médecine dite allopathique, c’est-à-dire telle qu’on la connaît vraiment, est toujours privilégiée par les malades, de plus en plus de patients se tournent vers la médecine holistique. Il s’agit en fait de considérer le corps comme étant global et de le considérer accompagné de ses symptômes et de ses maladies. Vous souhaitez en savoir plus sur la médecin holistique ? Voici quelques éléments de réponse pour vous aider à y voir plus clair.

Les domaines d’application

Généralement, la médecin holistique est considérée comme non-conventionnelle. Elle évite en effet les traitements chirurgicaux et médicamenteux. Elle s’envisage également dans un réseau de relations et d’interdépendances. On peut y trouver plusieurs méthodes :

Chacun peut donc y trouver son compte. La médecin holistique est également appelée médecine douce ou médecine parallèle. Généralement, ces pratiques ne font pas partie des pratiques usuelles apprises en cours dans les facultés de médecines françaises. Néanmoins, il faut savoir qu’il est possible de se spécialiser dans différents domaines :

  • l’acupuncture
  • la médecine traditionnelle chinoise
  • l’étiopathie
  • l’ostéopathie
  • l’homéopathie
  • la pratique du Qi Gong ou du shiatsu
  • l’hypnose

Les principes de la médecine holistique

Le mot « holistique » est tiré du grec « holos » qui signifie « entier ». Il s’agit donc, lors d’une approche holistique des choses, de comprendre l’état de santé ou de déficience d’une personne en fonction de plusieurs facteurs. Tout d’abord, le facteur physique est pris en compte. C’est également le cas du facteur psychologique. La dimension sociale va aussi être prise en considération. Enfin, on va s’occuper du côté spirituel mais également écologique de la question.

Généralement, la médecine traditionnelle va s’attacher au mauvais fonctionnement d’un organe en particulier, ou bien simplement à une symptomalogie. Toutefois, la médecine holistique considère l’humain comme un tout. Elle décompose également le corps en plusieurs parties, comme le corps physique, émotionnel, mental et spirituel. Il faut savoir qu’il existe même une médecine holistique dentaire qui est basée sur le fait qu’elle ne va utiliser aucun fluor, ni mercure, ni plombage durant ses traitements.

Il est toujours recommandé de prendre des précautions avec la médecin holistique. En effet, certaines spécialités sont décrites comme alternatives et elles doivent être envisagées comme un complément de traitement, surtout s’il s’agit de pathologies graves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *